Zoom sur le nouveau Data Center de Diamniadio : caractéristiques et spécificités

#a la une, innovations

Le président de la République a inauguré ce mardi 22 juin, l’un des plus grands Data Center de l’Afrique de l’Ouest installé à Diamniadio. L’infrastructure de données gérée par l’Agence de l’informatique de l’Etat ( ADIE) avec le soutien de la coopération chinoise, est une technologie de dernière génération, c’est à dire s’alignant aux standards ANSI/TIA-942-A en vue de la certification de classe Tier 3.

Cette infrastructure est le lieu de stockage des données de l’administration et ses démembrements, des collectivités territoriales, partenaires institutionnels et académiques, du secteur privé national, (start-ups, partenaires techniques et financiers).

En effet, depuis sa création, l’ADIE gère les données de toute l’administration. Jusqu’à maintenant, elle ne disposait que de 2 centres de stockage et d’hébergement (Orana depuis 2005 et Technopole à partir de 2008).

Les ministères en charge de l’économie et des finances disposent, à travers les directions comme la DTAI, la DGD, entre autres, de quelques Datacenters. D’autres structures de l’Etat logent leurs infrastructures informatiques dans des locaux techniques.

L’arrivée de cette infrastructure est une occasion de mutualiser toutes les données de l’administration en un seul lieu.

Caractéristiques et Spécificités Le data Center dispose d’une zone de bureaux appelée zone tertiaire offrant des postes de contrôle sécurité, des espaces de bureaux ,réunion, de collaboration et de téléconférence en plus des aires de repos et de détentes.

En plus de cela, il y a une zone technique informatique (ZTI). C’est l’endroit où se trouve le cœur même du système du DC. Elle est équipée de 02 salles d’hébergement informatique de 250 m² de capacité de 04 modules de confinement (POD) de 18 armoires chacune. C’est dans ce lieu que se trouvent également les données réservées aux privés, partenaires et aux startups avec une capacité de stockage initiale de 1 000 Téraoctets (double de la capacité actuelle) fortement extensible.

IMG_20210622_125135_630-1536x1152.jpg

La ZTI, c’est aussi 03 salles télécom pour accueillir les infrastructures réseaux et télécommunication et la colocation avec les opérateurs sans oublier les deux chemins différents du réseau de l’ADIE contenant la fibre optique.

Une zone technique Energie Côté énergie, le DC dispose d’une forte autonomie. La zone énergétique est composée d’un poste de livraison de la Senelec avec 03 transformateurs pour distribuer le courant dans les différentes salles. En outre le centre dispose d’une redondance en (N+1) des sources d’alimentation électrique et une autre (N+1) circuits télécoms et réseaux. Des locaux de gestion matériel Energie (onduleurs, batteries, etc). En plus de cela, l’Adie a mis en place 03 groupes électrogènes dont 02 groupes de 500 kvampères pour les salles techniques et 01 groupe dédié aux bureaux en chaines actives pour respecter le Tier III.

Pour assurer une distribution de l’énergie sans interruption, le site dispose de 03 cuves à gasoil pour l’autonomie en carburant.

Des dispositifs de refroidissement (climatisation) redondés sont également disponibles avec une disponibilité de 99,982 % (tolérance en temps d’inactivité : 1,6 heures/an).

Ce qui permet de pallier les interruptions de fonctionnement dues aux maintenances planifiées.

Zone Green IT Le DC étant une infrastructure très gourmande en électricité, il urge également de penser à l’environnement. L’ADIE a fait l’option de modules de confinement ou POD pour éviter d’avoir à refroidir toute la salle de 250 m2. Le POD dispose de sa propre unité de refroidissement autonome et redondée. Avec cette méthode des économies substantielles d’énergie sont ainsi faites

Par Social Net Link

No Comments Yet